Santé et bonbon
TOUT SUR LES BONBONS
Le bonbon : dur pour la santé ?
«

 

 

Nutrition

Un bonbon : • pèse en moyenne 5 g.
  • contient 98 à 100 % de glucides...
• apporte en moyenne 20 Kcal.
• n'apporte rien d'autre que du saccharose, puisqu'il en est constitué.
• Les bonbons " aux fruits " ne contiennent pas de vitamines, sauf s'ils en sont enrichis.

 

Le bonbon, un atout énergie !

Le bonbon est un aliment de plaisir dont la consommation ne doit pas être bannie. En ce sens, c'est déjà une source d'énergie. Mais surtout, le bonbon c'est du sucre.
Or, le sucre donne de l'énergie utilisable immédiatement utile en cas d'effort. Le sucre est indispensable au coeur et au cerveau. Il permet les efforts des muscles, lutte contre le froid, renforce les défenses naturelles. Il devient glucose dans notre organisme et certaines cellules ne disposent que du glucose comme source d'énergie.

 

Attention les gourmands !

Notre consommation de sucre doit être inférieure à 10% de notre consommation quotidienne de calories (8 à 10 morceaux de sucres et pas tout un paquet de bonbons, non non...). Une limite de 2 à 3 bonbons par jour est souhaitable. Au-delà, l'équilibre alimentaire risque fort d'être compromis, compte tenu des autres produits sucrés.Dans tous les cas, la consommation de bonbons doit être surveillée que ce soit chez les enfants ou les adultes !

En effet, les études montreraient que les enfants qui en mangent trop ont plus de risques de diabète, sont hyper nerveux et n'arrivent pas à fixer leur attention. A haute dose, il fait grossir et peut causer des caries... Le sucre a longtemps été accusé de 4 maux : diabète, obésité, hypertension et carie. Mais aujourd'hui, le jugement est modéré : il ne serait ni responsable du diabète (même s'il en favoriserait parfois l'apparition) ni de l'hypertension. Il est loin d'être le seul responsable de l'obésité. Par contre l'accusation demeure pour ce qui est des caries. Il ne faut donc pas abuser des bonbons et bien se brosser les dents.

On ne court aucun risque de perturber l'équilibre psychologique d'un enfant en :
• ne lui donnant pas de sucette dès les premiers mois de sa vie (ou même les premières années).
• instaurant le " bonbon-récompense " dès les premières années de sa vie.
• ne lui donnant pas d'argent autant qu'il veut pour en acheter à la boulangerie autant qu'il veut.
• lui imposant fermement de :
ne pas manger de bonbons entre les repas mais seulement après.
de se brosser les dents après pour éviter les caries.
ne tolérant absolument jamais qu'il s'endorme avec un bonbon dans la bouche.


Tout parent normalement constitué devrait intégrer qu'un bonbon ne remplace jamais un moment d'attention, une caresse, du temps consacré à son enfant.

 

Des bonbons bios ?

Les premiers bonbons bio seraient apparus l'année dernière en 2002 sous la marque "Entouka". Affaire à suivre...

 

Précédent Haut de page